19/07/2013

Bagage en soute d'autobus

J’ai l’habitude de prendre le car de ligne pour aller à Perpignan. Il m’arrive de le prendre avec des valises pour aller à la gare. J’ai toujours vu les passagers mettre leurs bagages dans la soute sans l’intervention du chauffeur. Lors de mon dernier voyage avec mon mari celui-ci a placé deux valises assez lourdes, une personne seule en a placé une plus légère. Le compartiment était complet car il y avait encore les chaînes à neige du car. À plusieurs stations de là, deux jeunes femmes et un enfant sont montés. Après avoir ouvert le coffre complet, elles ont déposé leurs divers bagages dans le second coffre sans toutefois se soucier de vérifier si elles avaient bien refermé le premier. Au premier rond-point, le coffre mal fermé a libéré la valise la plus légère qui s’est retrouvée sur la route. Nous avons crié pour alerter le chauffeur qui est descendu récupérer la valise. Dans le cas de dommages (détérioration du bagage, accident provoqué par la chute, choc avec un véhicule ou autres) qui serait responsable ? Le chauffeur du car, la personne ayant mal refermé le coffre ou la société de transport (les cars à 1€ du conseil général) ?
C’est le chauffeur du car qui, quelles que soient les circonstances, doit rester maître de son véhicule et qui a aussi l’obligation de vérifier la fermeture des soutes et des portes.
En cas d’accident, ce qui n’a pas été le cas heureusement, il pourrait se retourner contre son employeur sous prétexte qu’il ne peut pas être “au volant et à la soute” et plaider un “défaut de moyens”. Car aujourd’hui, les chauffeurs de bus sont seuls pour gérer leur véhicule alors qu’il y a encore quelques dizaines d’années, un second employé était chargé de collecter les titres de transports et, bien souvent, de la gestion des bagages. C’est d’ailleurs pour cela que des compagnies de transports prévoient dans leurs règlements que le chauffeur puisse refuser de charger des passagers avec bagages si ceux-ci sont trop encombrants pour voyager dans le bus. Mais ce n’est pas le cas des bus de ligne du département des PO.

Les commentaires sont fermés.