23/06/2013

chasse d'eau : qui paye ?


Après plusieurs pannes, le plombier mandaté par l’agence qui s’occupe de ma location est venu réparer la chasse d’eau. Il a constaté qu’elle était hors d’usage à cause de sa vétusté. L’agence prétend que c’est à moi qu’incombe le prix de la nouvelle chasse (...)
J’ai réglé 140,53€ au plombier car je suis resté 10 jours sans chasse d’eau et je n’en pouvais plus d’attendre. Je croyais que les dommages résultant de la vétusté incombaient au propriétaire vu que cela résulte d’un usage normal. Pouvez-vous me dire qui a raison. J’aimerais bien récupérer la nouvelle chasse quand je partirai, mais en ai-je le droit ?
Attention, parlons-nous ici du flotteur de chasse d’eau ou de toute l’installation ? S’il s’agissait juste de remplacer le flotteur (la pièce mobile qui permet de stopper l’eau de la chasse quand la cuve est pleine), il est effectivement à votre charge selon le décret 87-712 du 26 août 1987 qui liste les réparations incombant au locataire : graissage des gonds, réparation des poignées de portes, entretien courant des plafonds, murs intérieurs, parquets et autres revêtements du sol ; l’entretien des installations électriques et de chauffage (prises murales, minuteries, ramonage, contrat d’entretien de la chaudière...) ; entretien de la robinetterie (dégorgements, nettoyage des dépôts de calcaire…), mais aussi le remplacement d’interrupteur ou de prise de courant, joints de robinet et... de flotteur de chasse d’eau. Au vu du montant de votre facture, il s’agit très certainement de ce type de panne (une chasse d’eau complète coûte plus cher que 140, 53 €), d’autant que cette facture doit comporter aussi le déplacement de l’homme de l’art. Donc le flotteur est bien à votre charge même s’il est vétuste. C’est de l’entretien courant. S’il s’avère que l’intervention était plus importante qu’un simple flotteur, la facture doit être réglée par le propriétéaire (ou l’agence).
Ne vous amusez pas non plus à enlever ce flotteur lors de votre départ sous prétexte que vous l’avez payé car cette blague pourrait bien vous coûter votre caution : qui s’élève sûrement à plus de 140€.

Les commentaires sont fermés.