03/06/2013

Vacances et santé en Europe


Mes petits-enfants doivent partir en vacances en Norvège cet été avec leur petite fille. Ils ont l’intention de randonner et je m’inquiète pour le bébé. S’il leur arrive quelque chose, auront-ils une couverture sociale et seront-ils acceptés dans les hôpitaux ?
Vous devez leur conseiller de demander une carte européenne de santé auprès de leur caisse. Le délai d’obtention est de 15 jours.
La Carte Européenne d’Assurance-maladie (CEAM) permet de bénéficier d’une prise en charge pour les soins médicalement nécessaires survenus à l’occasion de séjours temporaires (vacances, séjour professionnel ou séjours linguistiques par exemple) sur le territoire d’un autre État membre de l’Union européenne, mais aussi en Norvège, au Liechtenstein, en Islande ou en Suisse.
Si la carte ne peut pas être délivrée avant le départ (car demandée trop tardivement, ça arrive !), un certificat provisoire de remplacement, valable 3 mois, doit être remis. La CEAM est individuelle, nominative, gratuite. Les cartes délivrées par les institutions françaises sont valables un an.
Chaque personne de la famille doit avoir sa propre carte. La CEAM garantit un accès direct au prestataire de soins dans le pays de séjour. Avec la CEAM, vos petits-enfants pourront aussi présenter les factures et les justificatifs de paiement à leur caisse d’affiliation à leur retour en France.
Donc souhaitez leur un bon trek (qu’ils n’oublient pas l’anti-moustique, c’est la plaie des pays nordiques en été) et n’ayez pas d’inquiétude.
À savoir : la carte européenne d’assurance-maladie existe depuis juin 2004. Elle n’est pas valable si vous allez dans un pays dans le but de vous y faire soigner !

Les commentaires sont fermés.