18/03/2013

Climatisation réversible et santé

Je voudrais faire installer une “clim ” réversible en gainable. J’ai entendu dire que le système de climatisation gainable transmettait des microbes dans l’air ambiant, donc risques de maladies. J’ai aussi entendu dire que ce système de climatisation réversible froid-chaud était sur la sellette et serait interdit d’ici quelques années. Qu’en est-il vraiment ?
Vous entendez dire beaucoup de chose… et certaines ne sont pas fausses.
Comme tout système en vase clos, il faut être très attentif à la propreté des filtres et à l’entretien des gaines où des organismes pathogènes peuvent proliférer. Mais la climatisation (qu’elle soit réversible ou non) expose surtout à des risques pour la santé si elle est mal réglée. L’Ademe (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) recommande d’ailleurs de maintenir une différence de température comprise entre 5 °C et 7 °C. Ce qui signifie que quand il fait 30 °C dehors, vous ne devez pas avoir moins de 23 °C à l’intérieur ! Ce qui est facile à obtenir en fermant simplement les fenêtres et les volets de votre habitation aux heures les plus chaudes. Sachez aussi que la climatisation est une “dévoreuse” d’énergie. Depuis la canicule de 2003 et le boom des climatiseurs domestiques en France, la consommation électrique est plus importante l’été que l’hiver ! Un comble. C’est pourquoi, le décret N° 2007-363 du 19 mars 2007 (art. R. 131-29), interdit le fonctionnement des climatiseurs lorsque la température à l’intérieur ne dépasse pas 26 °C. Mais ce décret n’est qu’une recommandation. Si vous réglez votre “clim” à 20 °C au plus fort de l’été, vous n’encourez aucune poursuite (sinon, toutes les grandes surfaces seraient hors-la-loi dans la région). Le but de ce décret est donc purement “symbolique” et vise à modérer l’utilisation des clims. Pour l’instant, aucun texte d’interdiction n’a été soumis à nos élus mais si nous soufflons trop le froid, ils pourraient bien devenir d’actualité.

Les commentaires sont fermés.